Artur Mas au Figaro

Artur Mas : “Le scénario le plus probable est que nous transformions les élections catalanes en référendum d’indépendance”

Président du gouvernement régional de Catalogne depuis novembre 2010, Artur Mas a enfourché le cheval de l’indépendantisme en 2012. Son parti nationaliste de centre droit, CiU, s’était illustré jusqu’à présent par sa capacité à tisser des accords avec Madrid au bénéfice de la région… (pour les abonnés)

Pour les autres (Du blog de Mathieu de Taillac)

Après m’être arraché les cheveux pour réduire à 5.000 caractères les quelque 20.000 signes de mon entretien avec Artur Mas pour l’édition papier du Figaro, je ressuscite ici la version longue. L’occasion également de réveiller ce blog d’entre les morts. Voici donc l’essentiel, et un peu plus, de ma conversation avec le président régional de la Catalogne, avec davantage de questions et des réponses plus longues, pour ceux qui aiment aller au fond des choses. Continue reading

« Som una nació »: la Catalogne sur les chemins de sa souveraineté

Les Amis du Monde Diplomatique 66 vous invitent à participer à leur prochaine conférence – débat :

« Som una nació »: la Catalogne sur les chemins de sa souveraineté

avec M. Jean Sébastien MORA, journaliste collaborateur au Monde Diplomatique

Cette conférence aura lieu salle CANIGÓ / Conseil général 66 (30-rue pierre Bretonneau – Perpignan), le mercredi 19 Mars 2014, à 19H. Continue reading

Bienvenue en Catalogne!

Vous voici dans ce pays méditerranéen dont Barcelone est la capitale.

Un pays de 7,5 millions d’habitants, avec sa culture, sa langue, sa gastronomie, mais aussi son Parlement, son gouvernement, ses lois. Un centre économique, industriel et touristique au sud de l’Union européenne, un territoire dynamique et ouvert sur le monde.
Nous vous souhaitons un agréable séjour parmi nous!

Savez-vous ce qui se passeen Catalogne en 2014?

La société civile catalane a demandé pacifiquement et à plusieurs reprises aux  politiques de pouvoir voter librement pour décider de son avenir. Après des siècles de bonne volonté et d’efforts pour s’entendre avec l’Espagne, accéder
à l’indépendance est vu comme la seule façon d’obtenir une pleine reconnaissance de la langue et de la culture catalanes, d’être respecté en tant que peuple et de mettre fin aux discriminations économiques constantes de Madrid.

Le concert pour la liberté

La démocratie et le droit à l’autodétermination sont des principes généraux essentiels du droit international. Mais à la différence du Royaume-Uni avec l’Ecosse, le gouvernement espagnol s’y refuse.
Il affirme que la Constitution espagnole l’interdit, bien que le gouvernement catalan ait identifié cinq façons légales d’organiser un référendum en Catalogne et appelle au dialogue pour sortir de l’impasse. Démocratie ou Constitution? Le refus n’est pas juridique, mais bien politique.

Aujourd’hui, plus de 80 % des Catalans veulent voter sur leur

indépendance pour faire respecter la démocratie et leurs droits civils.
Le 11 septembre 2012, fête nationale de la Catalogne, 1,5 million de personnes ont manifesté pour réclamer l’indépendance. Un an plus tard, avec ce même objectif, plus d’1,6 milions de personnes ont formé une chaîne humaine de 400 km, du nord au sud de la Catalogne : la « Voie catalane ».

Le moment est venu : la Catalogne, nouvel Etat d’Europe

Ces 100 dernières années, plus de 100 États sont devenus indépendants dans le monde.
Tout comme 22 ex-colonies espagnoles depuis 1800. Gandhi, Martin Luther King et Mandela ont lutté pacifiquement contre des situations injustes : la Catalogne, comme les autres nations du monde, veut aussi tout simplement  accéder à la liberté de façon démocratique.
enllaç

LE 11 SEPTEMBRE CATALAN

La TeleLibre.fr

Le 11 septembre 2013, en Catalogne, 1,6 million de personnes ont réalisé une chaine humaine sur plus de 400 kilomètres entre Le Perthus et Alcanar. L’objectif principal de cette manifestation était d’une part de médiatiser l’indépendantisme catalan et d’autre part de réclamer un référendum sur la question de l’indépendance de la Catalogne. L’indifférence des médias a prévalu, mais nous, nous nous sommes rendus sur place.


LE 11 SEPTEMBRE CATALAN par latelelibre

L’exemple de la « Voie Baltique »

Cette manifestation a été inspirée par la “Voie Baltique”. Le 23 août 1989, les citoyens d’Estonie, de Lettonie et de Lituanie firent une chaîne humaine reliant leurs trois capitales afin de revendiquer leur indépendance. Au printemps suivant ils accédaient à l’indépendance. C’est donc l’exemple balte que l’Assemblea Nacional Catalana ou ANC (l’organisateur de l’événement) a voulu suivre. Pour ce faire le 11 septembre a été choisi. Ce jour de fête nationale correspond à une défaite historique de la Catalogne et à la prise de Barcelone par les troupes franco-espagnoles à l’issue de la guerre de Succession en 1714. Ceci explique le choix de l’horaire : 17h14. La Voie catalane (en catalan Via Catalana) ou Voie catalane vers l’indépendance (Via Catalana cap a la Independència) est le nom choisi par l’ANC pour l’événement. Afin de réussir, les organisateurs ont vu les choses en grand, les chiffres sont impressionnants : 30 000 bénévoles, 1 500 autocars, 20 avions et hélicoptères pour filmer l’événement et 800 photographes pour l’immortaliser. Cet débauche de moyens et un tracé passant par des lieux à la photogénie reconnue démontre l’intention de l’ANC de marquer les esprits et de conquérir l’opinion publique internationale. Restait alors à mobiliser la population, ce qui fut largement le cas avec 1 600 000 participants lassés de la politique madrilène et révoltés contre sa gestion de la crise économique.

C’est dans ce contexte que nous nous sommes rendus sur place, afin de couvrir cet événement qui nous est apparu comme exceptionnel. La présence des médias espagnols contrastait avec l’indifférence hexagonale, notre présence devenant même un sujet en soi pour les journaux catalans.

Réalisation : Jules Dromigny
Images : Vincent Massot
Montage : Mars Lefebure
Source: La TeleLibre

Les dynamiques d’éclatements d’États dans l’Union européenne!

casse-tête juridique, défi politique

Par Yves Gounin
Yves Gounin, ancien élève de l’École nationale d’administration (ENA), diplômé de l’École supérieure des sciences économiques et commerciales (ESSEC) et de Sciences Po Paris, est conseiller d’État. Il a été directeur de cabinet du ministre délégué aux Affaires européennes (2011-2012).

L’Écosse, la Catalogne ou la Flandre indépendantes rejoindraient-elles automatiquement l’Union européenne ? Ni la convention de Vienne de 1978,ni la coutume internationale, ni l’application stricte du droit de l’Union qui soumettrait les nouveaux États à la procédure ordinaire d’adhésion, et donc au veto des États membres, ne donnent de solution simple. Le caractère spécifique de l’Union européenne et le simple bon sens plaident pour une solution négociée, à toutes les étapes. Continue reading

Espagne. La Catalogne prend le large

FRANÇOIS MUSSEAU ENVOYÉ SPÉCIAL À SANT VICENÇ DELS HORTS ET BARCELONE 4 DÉCEMBRE 2013

GRAND ANGLE A Sant Vicenç dels Horts, près de Barcelone, on vit déjà bien loin de Madrid. Dans toute la région, à la faveur de la crise, l’indépendantisme gagne du terrain.

La flamme a une allure olympique. L’urne métallique qui lui sert de support a été placée en surplomb des regards, comme si elle trônait, devant les balcons de la mairie pavoisés d’une longue senyera, le drapeau catalan sang et or. Tôt ce samedi-là, les membres du club des cyclistes et des excursionnistes l’avaient recueillie des mains de leurs compères de la ville voisine pour l’apporter ici, sur la place de Sant Vicenç dels Horts.
C’est jour de fête dans cette bourgade-dortoir de 28 500 habitants, à une cinquantaine de kilomètres au nord-ouest de Barcelone. La correllengua, littéralement «la langue qui court», est une initiative annuelle du collectif citoyen CAL, qui promène de ville en ville cette flamme, symbole de la «résistance culturelle» catalane. Vers 11 heures, sous un doux soleil d’automne, un chœur s’est formé face à la flamme pour entonner à pleins poumons Els Segadors («les faucheurs»), l’hymne national catalan inspiré d’une vieille chanson populaire faisant référence aux injustes taxes imposées par Madrid au XVIIe siècle. Continue reading

Lettre ouverte aux journalistes suisses (et à tous les autres)

Cher Darius et consorts,

Certes, vous êtes quotidiennement noyés sous une masse d’informations régionales, nationales, internationales, voire intersidérales. Certes, les fusils de par le monde ne cessent désespérément de se charger, se recharger, se décharger. Certes, vous relayez légitimement le drame syrien, la colère thaïlandaise, le cirque iranien, l’ire ukrainienne et le conflit israléo-palestinien.

Certes, certes, certes …. L’actualité vous bombarde, et vous nous bombardez à notre tour, mais vous, vous choisissez vos munitions. Vous, journalistes, vous vous devez d’être un centre de tri névralgique, et vous nous devez la réflexion, l’honnêteté et la rigueur. Vous nous devez de vous pencher sur l’actualité et de nous la présenter de manière impartiale. Continue reading

PROCÉDURES LÉGALES EN VUE D’UNE CONSULTATION CITOYENNE SUR LE FUTUR POLITIQUE DE LA CATALOGNE

Synthèse

  • Diverses procédures sont possibles en vue de la convocation d’une consultation sur le futur politique de la Catalogne : quelques-unes nécessitent de l’intervention du
    Gouvernement espagnol (en réglementant et convoquant un référendum, en
    autorisant le Gouvernement catalan à le convoquer dans le cadre de la loi 4/2010
    du Parlement de Catalogne, en lui transférant les facultés de réglementation et
    convocation du référendum, en réformant la Constitution espagnole (CE) afin d’y
    inclure la possibilité de convoquer des référendums autonomiques), tandis que
    l’approbation d’une loi de consultations non référendaires par le Parlement de
    Catalogne permettrait au Gouvernement catalan de convoquer cette consultation
    sans une intervention du Gouvernement espagnol. Continue reading