Jordi Cuixart et Carme Forcadell revendiquent la désobéissance civile,

l’exercice du droit fondamental à manifester, les droits du Parlement et soulignent un interrogatoire “surréaliste” de l’accusation

Au septième jour du procès contre l’indépendantisme catalan, le président de l’association Òmnium Cultural, emprisonné sans jugement depuis plus de 500 jours, Jordi Cuixart a répondu à son interrogatoire en faisant preuve de détermination, de véhémence, avec le sourire et s’est déclaré à son tout prisonnier politique. Continue reading