UNE REPONSE SUR LE BARÇA ET LA CATALOGNE

FC Barcelone et les velléités d’indépendance de la Catalogne : malentendu ou comportement déplacé?

Monsieur le Directeur de Express.be,

Nous avons lu votre article : « F.C. Barcelone et les vélléités d’ indépendance de la Catalogne »

S’ il veut pouvoir nous informer, Expres.be doit s’ informer. Et pour cela il doit trouver des sources diverses et contrastées.

Vous vous étonnez que 100 000 spectateurs se mettent à crier : “INDEPENDÈNCIA” au Camp Nou. Vous vous demandez s’il s’agit d’un malentendu ou d’ un comportement déplacé. Ni l’ un ni l’autre ! Il n’y a pas qu’au Camp Nou que le peuple catalan crie ” Indépendance”.
Il le fait dans tous les stades, dans tous les sports, dans toutes les fêtes, dans toutes les places et il emplit les rues pour le dire .

Lorsque presque deux millions de personnes se rassemblent et manifestent de manière festive, démocratique, pacifique et plurielle (11 septembre dernier) avec un seul slogan: CATALOGNE NOUVEL ÉTAT D’EUROPE, un journal qui veut informer doit avant tout essayer de comprendre. Avez-vous vu beaucoup de manifestations de ce type en Europe? Faut-il casser pour se faire entendre?

Lorsque le public d’ un match se lève à la minute 17 et 14 secondes (1714 chute de Barcelone et perte des libertés et constitutions catalanes) et se met a crier: INDEPENDÈNCIA , un journal qui veut informer peut lire l’ histoire et chercher des explications.

Vous apprendrez que la spoliation de la Catalogne par l’ Espagne vient de loin et que pour chaque euro que les catalans paient en impôts, seulement 57 centimes sont reversés à la Catalogne. Résultat: La communauté la plus riche de l’ Espagne tombe à la neuvième position après impôts. C’ est cela la « solidarité » à l’ espagnole : il s’ agit d’ un système unique dans l’ ensemble des formules de redistribution occidentales.

Mais ne croyez pas que tout cela se résume à une affaire d’argent, que tout cela soit un effet de la crise comme le prétendent certains journaux, mal informés. Depuis toujours,la Catalogne a lutté pour ses droits, pour son droit millénaire, pour sa langue, pour sa culture toujours méprisée. Toutes les tentatives ont été réprimées par la force. Et elles sont nombreuses. Lisez l’histoire. N’ importe quel peuple se soulèverait dans ces conditions . Nous attendons de ceux qui sont attachés à la liberté qu’ils accompagnent et soutiennent tous les peuples qui luttent pour elle.

La Catalogne a cherché à exister dans l’ Espagne. Elle a cru a la possibilité de vivre dans la Constitution née aprés le franquisme. Mais cohabiter n’ est pas se fondre et perdre son identité. Les récentes sentences judiciaires mettant en cause la politique linguistique ont convaincu les catalans que le système actuel d’ autonomie ne peut pas garantir leur langue et leur personnalité. La Catalogne ne saurait survivre dans la vague actuelle de nationalisme espagnol, dans une campagne anti-catalane permanente, dans une politique recentralisatrice qui détricote ce qui avait été obtenu par consensus et négociation. L’ indépendance est la seule solution.

Nous attendons une information contrastée, plurielle, sans préjugé. La presse internationale s’intéresse de plus en plus au processus d’ indépendance de la Catalogne. Si vous pensez que les journaux catalans sont juge et partie, lisez les New York Times, Financial Times, Washington Post et différents journaux anglais mais aussi hollandais, italiens….qui en rendent compte de manière de plus en plus juste.

Vous pourrez trouver les extraits de presse étrangère que publie le Collectif d’ universitaires EMMA sur leur site:(http://emma-col-cat.blogspot.fr/)

Marie-Claude i Francesc Bitlloch

Deixa un comentari