indignation et demande de mise au point à l’Obs pour la publication des supercheries de J. Marías

Alà Baylac-Ferrer s’indigne et fait une mise au point;

Madame, Messieurs,

Je me permets de vous écrire pour vous manifester mon indignation pour la publication dans vos colonnes de propos relevant plus de la propagande, de la désinformation et de la diffamation que du journalisme. Votre revue n’est pourtant pas coutumière de ce genre de pratique. C’est même pour votre ligne éditoriale, vos valeurs et votre rigueur que j’en suis un lecteur assidu.

Je fais référence à l’interview intitulée « Nos politiciens sont médiocres et irresponsables » dans L’Obs du 16-22 avril, dans laquelle Javier Marías profère mensonges, contre-vérités et propos offensants sans qu’aucune remarque ni commentaire ne soient faits par l’interviewer. En particulier le « grand écrivain espagnol » désigne le gouvernement catalan et son président (Artur Mas en 2012) comme les responsables de l’état catastrophique du système de santé …espagnol ! Pour qui connait un tant soit peu la réalité catalane et espagnole, il n’est pas difficile de montrer que d’une part les autorités catalanes n’ont ni les pouvoirs ni les finances pour avoir une quelconque influence sur les instances espagnoles et que d’autre part c’est justement le pouvoir central espagnol qui asphyxie littéralement depuis des décennies l’autonomie catalane. Ce qui a obligé précisément le gouvernement catalan d’Artur Mas, dans la situation de crise économique, à des restrictions budgétaires rigoureuses et douloureuses. Comble du cynisme ou de la malhonnêteté de l’interviewé. Continue reading

Culture de la Castille … en creux.

Indépendantisme … et non séparatisme catalan.

Comme l’historien catalan Joan Villanove le rappelle assez régulièrement au fil des Cartes del dimecres, la tension, permanente et de période en période très vive, entre Catalogne et Castille remonte au temps où les rois d’Espagne, à partir de 1516 au moins et tant de fois depuis, ont dénié le statut historique de la Grande Catalogne et imposé à toute une Nation le paradigme centralisateur (appelé en France « jacobin ») de la Castille.

De nombreux historiens catalans et de plusieurs autres cultures d’Europe et du monde développent, avec tant de sources validées à l’appui, ce phénomène qui s’est étalé des siècles et continue dans la violence de nos jours, exacerbé depuis l’1-O (1er octobre 2017). Continue reading

Bilan de la francisation prescrite…

Nous commençons avec des citations de deux anciens ministres gaullistes, que l’on ne peut pas accuser de mauvaise foi.

Alexandre Sanguinetti (1913-1980)
Ministre sous le Président Pompidou, député UDR.
(Etait-il pour l’Europe des Nations… les vraies ?)

« C’est la centralisation qui a permis de faire la France malgré les Français ou dans l’indifférence des Français… ce n’est pas un hasard si sept siècles de monarchie, d’empire ou de république ont été centralisateurs : c’est que la France n’est pas une construction naturelle. C’est une construction politique voulue pour laquelle le pouvoir central n’a jamais désarmé. Sans centralisation, il ne peut y avoir de France. Il peut y avoir une Allemagne, il peut y avoir une Italie, parce qu’il y a une civilisation allemande, une civilisation italienne. Mais en France, il y a plusieurs civilisations. Et cela n’a pas disparu, vous pouvez en croire un député de Toulouse ».

Alain Peyrefitte (1925-1999) Continue reading

Le Syndrome de Stockholm…

Prenons appui sur le quotidien l’Indépendant. Deux articles apparemment différents m’ont interpellé : l’affaire du Castillet et l’audience au tribunal de justice.

1 – Le 26 mai 2019 page 7, sous le titre « Le Castillet, l’inconnu bien-aimé », nous lisons sous la plume de Seb :

« Octobre 1904 : des ouvriers donnent les premiers coups de pics pour détruire le bastion Charles Quint qui prolonge le Castillet. Malgré l’inscription du bâtiment aux monuments historiques, malgré les injonctions du préfet, les Perpignanais se félicitent de la disparition de cet appendice. Pourtant en pensant aimer « leur Castillet », ils viennent de l’amputer dans l’ignorance la plus totale ». Continue reading

Carles Puigdemont appelle à refaire l’unité

Dans un nouveau livre, Carles Puigdemont appelle à refaire l’unité et à se préparer pour une nouvelle confrontation

Dans un livre qu’il vient de publier depuis son exil belge, l’ex président de Catalogne, Carles Puigdemont, après avoir analysé la situation, appelle les indépendantistes à refaire l’unité politique et à se préparer à une nouvelle confrontation avec l’État espagnol. Dans un petit ouvrage intitulé Re-Unim-nos. Continue reading

Féroce réquisitoire au 2ème jour du procès politique contra les Catalans

L’Espagne sous haute-tension

Haute-tension ce mardi 12 février à Madrid au premier jour du procès politique contre les indépendantistes catalans et alors que de nombreux cadrans sont au rouge, signal d’une crise qui affecte de nombreux domaines de la société espagnole : fonctionnement de la démocratie, justice politisée et partisane, montée du populisme et de l’extrême droite franquiste… Continue reading

Le Peuple, les souverains et les chefs d’Etat. Une affaire récente ?

Nous avons tous en tête quelques tableaux des livres d’histoire de notre enfance. Souvenez-vous de l’image du bon roi Saint Louis (Louis IX) qui, au XIII° siècle, rendait la justice sous un chêne. Qui sont ces souverains qui régnaient sur leurs sujets dociles et muets ? Devaient-ils courber l’échine ? Le peuple catalan subissait-il le même despotisme ? Continue reading

La situation politique en Catalogne : quels défis ?

24 novembre
Par Didier Billion, directeur adjoint de l’IRIS

Depuis maintenant plusieurs années, la Catalogne connaît un processus politique de mobilisation de plus en plus intense en faveur de l’indépendance. Ainsi, depuis 2012, chaque 11 septembre, jour de la fête nationale catalane, de gigantesques manifestations sont organisées. En 2014, ce sont probablement 1,8 million de personnes qui sont descendues dans les rues de Barcelone pour exiger le droit à l’autodétermination et donc de pouvoir se prononcer sur la question de l’indépendance.

Le 9 novembre dernier, ce sont 1,8 millions de Catalans, sur un corps électoral de 5,4 millions, qui se sont exprimés au cours d’une impressionnante consultation populaire, appelée processus consultatif, pourtant jugé illégale les autorités politiques de Madrid. Une double question était posée :

“Voulez-vous que la Catalogne devienne un État et, si oui, voulez-vous que cet État soit indépendant ?”

Plus de 80% des participants ont répondu “oui” aux deux questions posées.

Continue reading